entrevue avec le Député de la 1ère circonscription

ASSOCIATISSE, centre de ressources des associations & bénévoles du Ruthénois,
a été reçue, lundi 23 octobre, par le Député de la 1ère circonscription M. Mazars, afin de lui faire part du désarroi et des vives inquiétudes traversant le monde associatif local.
Ces appréhensions allant grandissant suite :
– au coup de frein brutal porté aux contrats CUI-CAE
– à d’importantes diminutions de subventions à tous les niveaux (communal, départemental, régional)
– à la suppression de la réserve parlementaire  

 

Autant de faits qui fragilisent les associations et à court terme menacent leur survie.

Pour consulter le document remis à M. le Député MAZARS, cliquez ci-dessous :

-Eléments de réflexion soumis à M. le Député MAZARS par Associatisse

Associatisse était accompagnée de deux représentantes du CIDFF (centre d’information des droits des femmes & des familles) et du MAGASIN DE LA SOLIDARITÉ (épicerie sociale), ces trois associations ont pu détailler leur situation et faire toucher du doigt l’extrême vulnérabilité des associations ayant une utilité sociale et assurant un service quasiment public.

De par leurs missions, ces associations nécessitent :

. un minimum de personnel salarié

. des locaux pérennes

. donc des charges beaucoup plus importantes que des associations ne fonctionnant que sur le bénévolat

Seules des aides de l’état ou des collectivités sont à même de compléter ou d’équilibrer leur budget mais hélas celles-ci s’amenuisent d’années en années et le nombre des emplois aidés va diminuer de plus de 450 000 (2016) à 200 000 (2018).

A l’horizon 2018, si rien n’est fait, un immense plan social associatif se prépare.

Quelle place l’Etat veut-il vraiment accorder au monde associatif et à son utilité sociale?
Mais surtout, réalise-t-il que s’il détruit une partie de l’emploi associatif,
il détruit les structures existantes et, par là même,
(exemple chiffré dans le cas d’Associatisse : 860h de travail salarié permet d’organiser et générer plus de 1600h de bénévolat)

ensemble pour ne pas couler

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *