CAFÉ DÉBAT #15 « Associations, quels projets pour 2017/2018??? »

Notre 15ème CAFE DEBAT

“Associations, quels projets pour 2017/2018?”

s’est déroulé

Jeudi 28 septembre 2017

à la Maison des Associations de Rodez

Il se trouve hélas que cette rentrée associative 2017 est porteuse de nombreuses inquiétudes : coup de frein aux contrats aidés, suppression de la réserve parlementaire, baisse drastique des diverses subventions.

Faisons le point : qui parmi nos associations locales sont ou vont être touchées? Comment s’informer pour faire face à ces obstacles? Comment rester positifs et maintenir notre cap qui est de toujours défendre l’intérêt collectif?…

Beaucoup de questions qui ne peuvent être abordées que collectivement, il fallait en parler ensemble, vaincre les tendances au repli sur soi, ne surtout pas rester isolés. Une vingtaine de participants ont donc échangé sur l’avenir de leurs structures.

  • vue de l assistance au café débat du 28 septembre
  • ue de l assistance café debat ASSOCIATISSE du 28 septembre
  • tour de table pour évoquer les difficultés associatives
    tour de table des difficultés de chaque association, les visages ne sont pas gais
  • une vingtaine de participants
    une vingtaine de participants

Un tour de table nous a permis de constater des situations variables, certaines associations :

  • font déjà face, actuellement, à une situation catastrophique
  • d’autres vont être atteintes à très court terme
  • mais une partie n’est quasiment pas touchée

En fait, après approfondissement, il ressort que les structures fonctionnant uniquement sur du bénévolat, sans locaux propres et limitées à un très petit budget sont celles qui ont le moins de difficultés.

Par contre, à l’inverse, les structures dont les activités nécessitent obligatoirement du personnel salarié et des locaux propres ont des charges beaucoup plus importantes d’où leur extrême vulnérabilité quand justement ces charges ne sont plus compensées par des aides (à l’emploi ou autres)

Tout cela est d’une logique irréfutable.

Mais va-t-on nous objecter, faites-donc appel uniquement à du bénévolat…

A cela toute personne sensée, connaissant un tant soit peu le milieu associatif objectera que :

  • un fonctionnement uniquement basé sur le bénévolat est par essence terriblement aléatoire, il nécessite pour le moins une coordination
  • certaines activités, même si elles n’en ont pas l’appellation officielle sont quasiment de service public
  • ces activités de « service public » étant gratuites et s’adressant la plupart du temps à un public en difficulté, elles ne peuvent donc être rémunérées que par des aides diverses et non des cotisations liées à une prestation (type prestation de loisir)
  • depuis longtemps, malheureusement, nos institutions tentent de déléguer aux associations une part de « service public » mais en restreignant progressivement les aides allouées
  • comme il est demandé de plus en plus de professionnalisme au monde associatif compter sur  le seul bénévolat est impossible

 ASSOCIATISSE a donc proposé de demander un rendez-vous à Mr Mazars Député de notre circonscription afin de l’alerter sur les difficultés des associations locales, lui présenter certains cas parmi les plus sensibles. et tenter de faire le point sur les dispositifs et mesures à venir.

Vous n’avez pu être présent lors de ce café débat mais souhaitez tout de même faire part des difficultés vous frappant, laissez un commentaire sur ce site, envoyez un mail à Associatisse, ou téléphonez-nous.

Si nous ne nous démenons pas pour défendre nos structures, croyez-vous que d’autres le feront à notre place????

 

quelques liens pour s’informer sur le gel des contrats aidés et en savoir plus sur les diverses réactions à travers le pays : cliquez ICI

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *